Le viager représente l’unique garantie de conserver un toit sur sa tête jusqu’à son dernier jour. 

#viager : offrez-vous un bouquet et un complément de retraite

Bienvenue chez Viagimmo.be ! Vente immobilière en viager en Belgique et au Luxembourg.

L’espérance de vie augmente et cela constitue une excellente nouvelle.

Les pensions diminuent..

Alors, faites-vous plaisir. Profitez de la vie.

En Belgique, la vente de votre immeuble, maison ou appartement en viager constitue une solution adaptée. Recevez un bouquet et un complément à votre retraite !

Qu’est-ce que le viager ?

En Belgique, le viager, c’est la vente d’un bien immobilier, maison ou appartement, en partageant son prix entre un bouquet, équivalent de l’acompte dans une opération de crédit classique et une rente, qui en serait la mensualité.

Le viager peut être libre, si le vendeur n’y habite pas ou ne souhaite plus y vivre. Plus souvent, les occupants ne souhaitant pas déménager, on parle alors de viager occupé (non-libre).

Qui vend en viager ?

Le vendeur viager ou crédirentier a plusieurs visages, mais il présente plusieurs caractéristiques habituelles : c’est une personne seule ou un couple, de plus ou moins 75 ans, sans enfants ou peu de liens familiaux et qui ne souhaite pas déménager. Face à lui, il trouvera un investisseur immobilier, l’acheteur viager ou débirentier.

Un exemple de maison à vendre en viager occupé:

Quartier des Bruyères: | Maison | 4 chambres Bureau, salon de lecture et garage.

VIAGIMMO.be vous propose cette maison sise à la limite de Nalinnes et Loverval, dans le quartier des Bruyères, véritable poumon vert.

A vendre en viager occupé dans le quartier résidentiel des Bruyères, le poumon vert situé à la limite de Nalinnes et Loverval.
Le quartier des Bruyères offre un coin de verdure et de tranquillité à proximité de Charleroi. Le calme de ce hameau résidentiel et cossu en fait un quartier véritablement atypique, à plus d’un titre. S’il semble relativement récent par rapport aux autres de la commune, il possède néanmoins un patrimoine riche, comme en témoigne le sanatorium bâti dans les années 20.
Dans ce quartier calme, verdoyant à proximité des commerces et des services de Marcinelle Bruyères, découvrez cette maison d’artistes en excellent état d’entretien de +/- 150 m², sur un terrain de 05 ares 89Ca.
Composée de 4 chambres, d’une salle de bains, d’un bureau, d’un salon de lecture, de deux toilettes, d’un garage et d’un magnifique jardin recouvert de dolomie, vert toute l’année. Vous vous y sentirez en vacances tous les jours.
Cette maison se trouve dans un excellent état d’entretien.

Bouquet : 50.000€ – Rente : 1200€ max 15ans.

PEB : C
RC net : 1398€
Frais d’agence à charge de l’acquéreur.

Pourquoi vendre en viager ?

Il faut voir l’opération comme l’achat d’un bien que le vendeur est certain de pouvoir occuper durant toute sa vie. On fixe généralement une durée maximale à la rente, même si on peut autoriser une occupation à vie du bien.

Plus récemment, en Région Wallonne, André Antoine propose de réduire drastiquement le coût de l’opération du viager pour le débirentier par deux mesures : la réduction des droits d’enregistrement à 6 % et la taxation réduite selon l’âge du crédirentier (+/-20%) si le viager est occupé, comme dans 90 % des cas.

« Nous sommes convaincus que nous allons entendre parler de plus en plus, de manière décomplexée, de cette forme d’investissement pour l’acheteur, et de financement pour le vendeur, adaptée à son temps ! »

Contactez Camille CAUDRON au 0475 489242 ou Frédéric PIRMEZ au 0473 724771 ou par e-mail: info@viagimmo.be pour un rendez-vous avec notre expert en viager!

Nous vous rencontrons et vous écoutons.

Le viager est-il pour vous ?

Le viager constitue-t-il la meilleure façon d’atteindre vos objectifs ? Pour répondre nous:

  • estimons la valeur de votre bien,
  • décomposons bouquet / rente en regard des statistiques, de l’espérance de vie et en application des taux d’intérêt,
  • informons les acquéreurs potentiels via les médias habituels,
  • organisons et assistons à toutes les visites,
  • accompagnons toutes les démarches jusqu’à la signature de l’acte authentique.
  • Après la vente nous maintenons le contact et effectuons les médiations éventuelles. Surtout nous respectons la confidentialité souhaitée.

Lisez notre article préféré: “Le viager, poire pour la dernière soif”

“.. Crise économique, retraites rabotées et espérance de vie allongée obligent, de plus en plus de propriétaires belges âgés, soucieux de garder leur train de vie, envisagent sérieusement la rente viagère.

Le marché immobilier belge est longtemps resté rétif au viager, autrement dit la revente de ses murs en pariant sur son espérance de vie et en profitant d’un usufruit amélioré (rente mensuelle et occupation du bien) jusqu’à son dernier souffle.

Il y avait comme un blocage psychologique à dissocier partiellement propriétaire et propriété quand on a la chance de posséder ses murs.

Chez nos voisins français, c’est pourtant une pratique commerciale culturellement ancrée dans les mœurs, et ce depuis plus d’un millénaire déjà, dit-on.

Il est d’ailleurs coulé dans le Code Napoléon, même si les conditions pratiques ont heureusement évolué au cours de temps…”

paru dans l’echo du 27 juin 2017 suivez le lien: https://www.lecho.be/monargent/immobilier/Le-viager-poire-pour-la-derniere-soif/9907893?ckc=1&ts=1528271777

VIAGER: UN MODELE EN EVOLUTION ?

Cliquez sur le lien pour lire le dernier article sur le sujet paru dans la libre essentielle.

….

… UNE VENTE PAS COMME LES AUTRES

Marqueur génétique du viager, l’aléa réside dans l’occurrence du décès du vendeur. Inconnue au moment de la signature du contrat, la date de fin de vie est calculée selon une estimation basée sur la situation personnelle du vendeur (âge, sexe, état de santé) et sur les tables de mortalité en vigueur en Belgique.

Du ‘cousu main’ car chaque cas est différent. La vente viagère assortie de sa capacité d’aménagements rencontre bien d’autres besoins. On citera ainsi :

  • Les acquéreurs expatriés qui veulent s’assurer un patrimoine immobilier à leur retour, sans avoir les contraintes d’une gestion locative classique.

  • Les vendeurs désireux de protéger leur conjoint, notamment dans les cas de famille recomposée. …