Cas vécus

Cas vécus:
Le viager en Belgique est parfois la solution qui permet de réaliser ses projets futurs.
C’est la clef pour rester chez soi et investir dans sa prochaine habitation.

Nous avons rencontré le cas suivant: une dame (57 ans), espagnole par son père, souhaite rester 10 ans en Belgique pour son travail et sa Maman qui est en résidence.
Elle possède un appartement de 195.000€ à Bruxelles. Son souhait serait de partir de Belgique dans 10 ans et entrer dans un appartement en Espagne… au soleil, enfin !

Notre solution: Un bouquet de 70.000€ pour couvrir le début de l’achat en Espagne et clôturer son prêt en Belgique; un usufruit pour les 10 prochaines années de son appartement en Belgique; une rente complémentaire de 505€ par mois jusqu’à ce qu’elle parte vers l’Espagne, en 2028.

Elle aura alors eu “le beurre et l’argent du beurre”; plus de soucis pour les prochaines 10 années et une retraite à l’endroit qu’elle souhaite.
De plus, en Belgique, elle aura moins de frais liés à son appartement, dont elle ne sera plus que usufruitière.

Pour l’acheteur/investisseur, c’est parfait aussi: un bien avec un locataire assuré pendant 10 ans (l’usufruit lui étant en effet décompté à l’acte de son prix d’achat) et un prêt à très bon compte par le vendeur viager.
De plus, il existe toujours la possibilité d’un décès inopiné du vendeur, ce qui clôturera la convention de viager.

Le viager, une famille de solutions, beaucoup d’histoires différentes !

4 commentaires

Albert SCHWARTZ Publié le11:12 - 21/06/2019

Je suis en pourparler pour vendre ma maison en viager,mais ayant 80 ans le notaire limite la rente à 300 euros mensuels limitant la durée à 5 ans,j’ai vu d’autres cas durant 10 et même 15 ans.Pourquoi limité à 5 ans seulement?Pourrai-je savoir comment est calculée la durée de la rente?J’espérais une période plus longue ! Auriez-vous une explication pour savoir le calcul de la durée de la rente svp?Merci.

EmaratForex Publié le22:22 - 24/06/2019

«La conjonction de facteurs economiques et sociologiques va dans le sens d’un engouement pour la vente en viager. La difficulte, c’est qu’il faut etre pret a ne pas se montrer trop gourmand pour trouver un acquereur et a se faire conseiller par un specialiste pour eviter les desillusions financieres.»

Instafollowfast.com Publié le17:39 - 15/08/2019

Point noir du viager, lorsque le vendeur se retrouve confronte a un commercant, un artisan, ou a un professionnel liberal en redressement ou en liquidation judiciaire. «Le credirentier devient un creancier comme un autre, ce qui paralyse les garanties hypothecaires, y compris la clause resolutoire qui devient inefficace», alerte Lionel Galliez. C’est le cauchemar qu’ont vecu deux octogenaires, Jean et Marcelline, il y a un an. «Nous avons vendu en viager occupe notre appartement de deux-pieces, situe dans le XVIIe arrondissement de Paris.

    Camille Caudron Publié le09:35 - 16/08/2019

    Je vous remercie pour ce commentaire. Cela n’est pas le cas en Belgique. Bien courtoisement.

Cresta WhatsApp Chat
Send via WhatsApp